top of page
Rechercher

L’APEI s'implique dans SOS Écoute, pour la stabilité et le réconfort des familles

Dernière mise à jour : 19 juin

À partir du 3 juin, l'activité a repris au Centre d'aide par le travail (CAT) de l'APEI, à Tina-sur-Mer.
À partir du 3 juin, l'activité a repris au Centre d'aide par le travail (CAT) de l'APEI, à Tina-sur-Mer. Les usagers en sont très heureux.

Depuis le 3 juin, les structures de l’APEI accueillent de nouveau leurs usagers. Tous se montrent heureux de retrouver un cadre stable et rassurant, alors que des troubles affectent encore certains quartiers du grand Nouméa. L’APEI a aussi proposé d’assumer la plateforme SOS Écoute, pour réconforter les personnes qui en ont besoin. Car la vie continue, et, agir en ce sens, c’est résister à la violence et la désunion.


Le 3 juin, l’Institut médicoéducatif (IME), l’Établissement spécialisé d’activités dirigées (ESAD) et le Centre d’aide par le travail (CAT) ont réouvert leurs portes à leurs usagers . Au CAT, plus de la moitié des personnes accueillies sont revenues, heureuses de reprendre leurs ateliers.

 

De retour sur les chantiers du CAT le 10 juin

 

Le CAT a progressivement repris ses chantiers extérieurs depuis le 10 juin, au profit de ses clients et partenaires. Ainsi, ses jeunes ont recommencé – en matinée seulement au départ, pour respecter le couvre-feu – à entretenir les espaces verts de l’IME (APEI) et interviennent de nouveau chez Logidis et Socalog (prestataires de services et solutions logistiques). Remercions ces partenaires pour leur confiance !


Effectifs d'usagers : vers la normale

 

Au CAT comme à l'ESAD, les accueillis, pour la plupart adultes, sont revenus à plus de 70 % : 60 sur 85 au CAT ; 25 sur 35 à l'ESAD.


En revanche, l'Institut médico-pédagogique (IMP) et l'Institut médico-professionnel (IMPro) qui accompagnent enfants et adolescents, ne comptent chacun que 15 jeunes sur 50 environ.


L'APEI comprend les doutes et la peur des familles. Cependant, pour vos enfants, il est important que la vie continue. En reprenant leurs activités habituelles dans leur établissement, ils retrouveront une stabilité rassurante, qui les aidera à sortir de l'environnement anxiogène que nous vivons tous en Calédonie depuis le 13 mai. Bienvenue à l'APEI ! 


Avec SOS Écoute, l’APEI s’engage auprès de la population fragilisée par les émeutes

 

Au-delà de l’accompagnement de ses usagers, l’APEI porte assistance à la population fragilisée par les troubles que notre pays connaît depuis le 13 mai. Ainsi, depuis le 1er juin, elle s’occupe de la plateforme téléphonique d’appel SOS Écoute pour soulager l’association de coopération sociale et médico-sociale, l’ACSMS, dont l’outil émane. 

 

SOS Écoute est un service d’accueil téléphonique qui s’appuie sur un numéro vert unique et gratuit partout en Calédonie : le 05 30 30. Ce service est destiné à répondre à l’urgence que peut ressentir tout habitant du pays.

Par cette initiative, l’APEI agit conformément à son engagement de ne laisser personne au bord de la route, alors que la société calédonienne traverse des difficultés inédites.

14 vues0 commentaire

Bình luận


bottom of page