top of page
Rechercher

Les projets théâtre de l'IME et bien-être de l'ESAD séduisent la ville de Nouméa

Dernière mise à jour : 14 août 2023

L'Institut médico-éducatif (IME) et l'Etablissement d'activités dirigées (ESAD) ont répondu à l'appel à projets du centre communal d'action sociale (CCAS) de la ville de Nouméa. Banco ! L'IME a obtenu le deuxième prix du CCAS grâce à son atelier « théâtre ambulant » et l'ESAD, le dixième prix pour sa proposition « Bien-être et massage ». Conséquence : le CCAS les financera. Une grande fierté pour nos accueillis et leurs équipes éducatives.

A l'atelier de marionnettes destiné aux enfants accueillis à l'IMP de l'APEI, a succédé l'atelier théâtre, dont les projets de spectacles vont recevoir l'aide de la mairie de Nouméa.
A l'atelier de marionnettes destiné aux enfants accueillis à l'IMP de l'APEI, a succédé l'atelier théâtre, dont les projets de spectacles vont recevoir l'aide de la mairie de Nouméa.

L'IME a présenté son atelier « théâtre ambulant » au centre communal d'action sociale (CCAS) de la ville de Nouméa, qui a lancé un appel à projets pour favoriser le lien social des personnes porteuses d'un handicap. Avec succès, puisqu'il a décroché le deuxième prix de ce concours !


De l'atelier marionnettes à l'atelier théâtre

Le théâtre, c'est très important pour les jeunes accueillis à l'Institut médico-pédagogique (IMP), au sein de l'Institut médico-éducatif (IME) de l'APEI. En effet, cette activité culturelle les aide à surmonter les troubles souvent liés à leur déficience intellectuelle (difficultés du langage, de la mémoire, relationnelles, troubles moteurs...).


Ainsi, depuis 2018, l'IMP leur propose un atelier « marionnettes », où ils s'exercent concrètement à la parole, l'affirmation de soi et testent leur relation à l'autre. En 2022, cet atelier est devenu « atelier théâtre ». Sept jeunes âgés de 12 et 13 ans (dont six filles et un garçon) s'y retrouvent régulièrement et relèvent le défi de ne plus se cacher, de se dévoiler sans éc


ran devant un public pour montrer de quoi ils sont capables. Bravo !


Une pièce de théâtre made in IMP avec l'aide matérielle du CCAS

En 2023 et 2024, ils vont créer leur propre pièce de théâtre, constituée de saynètes, en un atelier ambulant. Les représentations auront lieu à l'APEl d'abord, puis devant un public extérieur, chez les partenaires de l'APEI. « Nous envisageons aussi de participer à la Journée extraordinaire et à la semaine Handicapable », indiquent les responsables du projet Wedro Hnyeikone, monitrice éducatrice et Claire Begue-Dobigny, psychologue.


Le projet sera d'autant plus réalisable que le centre communal d'action sociale (CCAS) de la ville de Nouméa l'a primé et lui accordera des fonds. Une excellente nouvelle ! Le théâtre ambulant de l'IMP va pouvoir s'équiper en matériel technique (pour le son en particulier, très impo


rtant lors des représentations).


Des appareils d'automassage pour l'ESAD

De son côté, l'ESAD a présenté au CCAS son projet d'acquérir des appareils d'automassage pour créer un espace dédié à l'expérience sensorielle des adultes qu'il accueille. « Nous voulons les aider à prendre conscience de leur corps, se l'approprier, et réduire leur stress. Nous favoriserons ainsi leurs liens sociaux, entre eux et avec l'extérieur », expliquent les responsables du projet, Yragaël Malbos (éducateur spécialisé) et Anna-Malia Selui (monitrice éducatrice).


C'est gagné ! Le CCAS a accordé le dixième prix de son appel à projets 2023 à l'ESAD. Il financera le matériel qui per


mettra d'améliorer le bien-être physique et mental des adultes accueillis. Ils bénéficieront d'un espace de relaxation, un grand plus pour leur qualité de vie !


L'APEI foisonne de projets. Ce dynamisme bénéficie pleinement aux personnes handicapées accueillies. Continuons !


20 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page